Pim Van Lommel

La continuité de notre conscience, un concept basé sur l'étude scientifique des expériences de mort imminente

Dans quatre études prospectives portant sur un total de 562 survivants d'un arrêt cardiaque, entre 11% et 18% des patients ont signalé une expérience de mort imminente. Dans ces études, il n'a pas été démontré que des facteurs physiologiques, psychologiques, pharmacologiques ou démographiques pourraient expliquer la cause et le contenu de ces expériences. Comment faire l'expérience d'une conscience claire en dehors du corps au moment où le cerveau ne fonctionne plus pendant une période de mort clinique avec un EEG plat ? Je suis arrivé à la conclusion inévitable que le cerveau doit probablement avoir une fonction facilitante et non productrice pour faire l'expérience de la conscience. En argumentant scientifiquement la conscience en tant que phénomène non local et donc omniprésent, nous devons remettre en question un paradigme purement matérialiste de la science. De plus, les recherches récentes sur les EMI semblent être une source de nouvelles perspectives sur la possibilité d'une continuité de notre conscience après la mort physique.

Organisation : Approches Transpersonnelles asbl - Direction : Martine Struzik et Evelyne Josse - Résilience Psy